Ways of Life

SORCIERS GUÉRISSEURS

Avant l’arrivée des missionnaires chrétiens, les sorciers étaient chez les Nisg̱a’a les guérisseurs et les guides spirituels qui pratiquaient la médecine et les rites spirituels traditionnels. La plupart des sorciers étaient des hommes, mais certains étaient des femmes. On faisait appel à eux pour la protection contre les mauvais esprits, les conseils en matière spirituelle et la guérison des malades.

LEURS POUVOIRS
En plus de connaître les plantes médicinales, les sorciers guérisseurs étaient réputés pour le savoir et les pouvoirs spéciaux que leur conféraient les esprits surnaturels nax̱noḵ. Ces esprits n’étaient pas toujours amis du sorcier ou des humains, mais un bon sorcier guérisseur pouvait les appeler et les contrôler comme il le voulait.

LEURS OUTILS
Souvent, lorsqu’un sorcier guérisseur avait réussi à maîtriser un esprit surnaturel particulier, il arborait l’image de cet esprit sur sa coiffure, son bâton de sorcier, sa couverture gwiishalite, son hochet sculpté et d’autres talismans. Il importait particulièrement que personne d’autre ne touche les outils du sorcier guérisseur, car on croyait que la mort s’ensuivrait. C’est pourquoi ces outils étaient généralement conservés dans une boîte en cèdre plié richement sculptée que lui seul pouvait ouvrir.

L’APPRENTISSAGE
Certains sorciers guérisseurs étaient des chefs, mais plusieurs n’en étaient pas. C’était des gens reconnus pour avoir manifesté leurs pouvoirs surnaturels et leur habileté à maîtriser des esprits. Le sorcier guérisseur pouvait commencer son apprentissage de deux façons : soit qu’il devenait l’élève d’un sorcier guérisseur, soit que de lui-même il jeûnait et partait en « quête de visions », en séjournant seul loin du village, dans la forêt ou la montagne.

RÊVES ET VISIONS
Une bonne partie du savoir et du pouvoir du sorcier guérisseur lui venait en rêve pendant son sommeil ou par des visions lorsqu’il était en transe. Le sorcier guérisseur qui révélait les détails de ces rêves et de ces visions risquait de perdre ce qu’il avait acquis au cours de ces expériences.

Le sorcier guérisseur pouvait non seulement voir la cause d’une maladie, mais il pouvait aussi déterminer la longévité d’une personne à sa démarche. Si ses pieds s’enfonçaient dans le sol lorsqu’elle marchait, elle ne vivrait pas longtemps. Si ses pieds effleuraient à peine le sol, elle aurait une longue vie.

Shamans
Caption Nishga'a0046.gif
Shamans
Caption IMG2008-0666-0114-Dm.gif
Shamans
Caption IMG2008-0666-0112-Dm.gif
Shamans
Caption Gitlaxdamsk0017.gif