Ways of Life

ATTRIBUTION DU NOM

Traditionnellement, lorsqu’un enfant naissait dans la maison d’un chef, on lui donnait immédiatement un nom Nisg̱a’a. Le chef invitait les deux côtés de la famille à dîner (sa famille de naissance et celle de sa femme) et il leur communiquait le nom de l’enfant.

Une femme de la vallée de la Nass donna un jour naissance à des jumeaux (deux garçons) et le chef de sa tribu voulut marquer de façon particulière l’attribution de leur nom. Lors d’une grande fête communautaire, il demanda à la famille du père de se tenir prête à « appeler » les noms des garçons, selon le protocole des cérémonies traditionnelles d’attribution du nom pour l’enfant d’un chef. Un oncle et une tante appelèrent le nom de chaque fils, puis on leur donna des talismans de grande valeur en reconnaissance de leurs services.

Des décennies plus tard, la mère des jumeaux décrivait encore combien elle s’était sentie honorée d’avoir fait l’objet de cette attention particulière et ses fils devenus adultes portaient leurs noms avec fierté.