ANCIENT VILLAGES AND TOTEM POLES OF THE NISG̱A'A

La destruction des insignes par le feu

Dans ce vidéoclip d’une durée de 4 minutes, les danseurs Laxgalts’ap interprètent l’histoire de la destruction des insignes par le feu lors de Hobiyee 2009 (nouvel an Nisga’a.)
Sous le vidéoclip vous trouverez une brève description accompagnée d’une bulle qui dit : « Pensez à l’importance des insignes et des objets culturels dans le mode de vie des Nisga’a. »

Cliquez ICI pour ouvrir le vidéoclip.

Activités:

Le vidéoclip pourrait servir de tremplin pour l’étude de l’importance des totems et objets de nature artistique dans le mode de vie des Premières Nations, des parallèles que l’on trouve dans d’autres cultures dont l’histoire est consignée et des conséquences de leur perte. Identifiez des situations parallèles dans d’autres cultures et décrivez les mesures mises en œuvre pour restaurer, récupérer ou sauver des objets historiques.

Le vidéoclip pourrait mener à une étude de la culture Nisga’a qui ferait ressortir de manière positive les efforts des Nisga’a pour se réapproprier leur culture. Utilisez le site Web et d’autres sources pour découvrir ce que les Nisga’a tentent de restaurer, récupérer ou sauver.

Le vidéoclip pourrait mener à une initiative visant à restaurer, sauver ou récupérer des objets historiques. Demandez à des aînés Nisga’a comment vous pouvez soutenir leurs efforts pour préserver leur culture. Avec l’aide des Nisga’a, partagez vos idées, choisissez les plus acceptables et faisables, réalisez-les, suivez-en les progrès et réorientez vos efforts au besoin afin d’aider à préserver la culture Nisga’a.

 

Ressources :
•Robin Fisher (1990). Contact and Conflict : Indian-European Relations in British Columbia, 1774-1890. Vancouver, BC : UBC Press. (Voir Chapitre 6, Missionnaries).
•Charles Lillard (Editor). Mission to Nootka, 1874-1900 : Reminiscences of the West Coast of Vancouver Island. Sidney, BC : Gray’s Publishing.
Sites Web :
District scolaire no 92 (Nisga’a) : http://nisgaa.bc.ca
Contacts :
•Le coordonnateur de l’éducation autochtone de votre district scolaire
•Le travailleur de soutien autochtone de votre école