ANCIENT VILLAGES AND TOTEM POLES OF THE NISG̱A'A

G̱alts’abim Lax̱ Anhlo’o - Village de Lax̱-Da’oots’ip

Fishery Bay
Fishery Bay 0773.jpg
Fishery Bay Photo
Red Bluffs IMG2008-0666-0096-Dm.jpg

Lax̱-Da’oots’ip wil adigwil jax̱joḵhl Nisg̱a’a g̱anhl hlag̱ats’uuhl gathl w̓o’otgwit ahl dim sisaakdiit. Hugax̱athl hlag̱ats’uu wil jax̱joḵhl Nisg̱a’a wil sihoondiit lax̱-ḵ’alii-Lisims.

Sim n̓i wil hliskwhl sisaakdiit g̱anhl t’ilx, wil k’ii gwilks-luxwlukwdiit ahl g̱alts’ap wil bakwdiit. N̓ig̱ant siwadihl ḵ’amksiiwaa ahl Fishery Bay.

Tx̱aa dilukwdihl gathl g̱ahlgidiit g̱anhl wil n̓aat’ahldiit ahl hloḵsa Buxwlaḵs, dim gwildim g̱oodadiit ahl dim sisaakdiit. Ligii gilpilhl g̱anuutkwhl wandiit ahl hloḵsa X̱saak, wil wayt gisi- sakskwhl saak.

Hlaa hliskwdiit, iit sayt luu-t’ahldiithl saak ts’im-ansaan, iit gibadiithl dim loḵt. Hlaa loḵt ii gyuwil yeehl t’ilxhl da’aḵhlkwdiithl jamdiit ts’im-x̱biisim g̱al’inḵ, mit’indiit ahl aks.

Yukwhl wilhl gat, ii sim lukw’il ts’axwhl g̱ahahlal̓shl wanit loot, nidiit naa ji gidii-t’aat. Sim ts’axwhl g̱alay̓hl Lax̱-Da’oots’ip hiig̱ooḵ, ii g̱aalans gus, ii sim g̱awsukwt hlaa gwilks-luxwlukwhl gat ahl wil bakw diit.

.

Lax̱-Da’oots’ip était un campement de pêche saisonnier où les Nisg̱a’a, parfois accompagnés d’invités venus d’autres nations de la côte Nord-Ouest, récoltaient le précieux eulakane. À l’instar de plusieurs petits campements situés le long de la Nass, celui-ci n’était occupé que quelques semaines par année, au moment de la pêche. Plus tard, cet endroit fut mieux connu par son nom anglais de Fishery Bay.

Les familles migraient à Lax̱-Da’oots’ip d’autres parties de la vallée de la Nass au cours du mois de février afin de préparer leurs camps familiaux. Elles récoltaient généralement l’eulakane pendant les deux premières semaines de mars, au moment où le poisson remonte de la mer pour frayer dans la rivière.

Après la récolte, les pêcheurs laissaient les eulakanes en plein air, dans de grands contenants où le poisson commençait à se décomposer. Ce début de décomposition facilitait l’extraction de la précieuse graisse d’eulakane, que l’on obtenait en faisant bouillir le poisson dans de grandes boîtes en cèdre plié remplies d’eau.

Durant cette période, Lax̱-Da’oots’ip, qui n’était qu’un campement de pêche saisonnier, revêtait des airs de gros village grouillant de monde et d’activité. Le reste de l’année, l’endroit était désert et paisible.