ANCIENT VILLAGES AND TOTEM POLES OF THE NISG̱A'A

G̱alts’abim Gwinwoḵ - Village de Gwinwoḵ

N̓ihl k’il̓hl sim w̓ahlin-g̱alts’aphl Gwinwoḵ. T’aa g̱ageets’ihl Ank’idaa, g̱alax̱dilihl g̱alts’abim Lax̱g̱altsap. N̓ihl luu-w̓ayihl kw’ihl leex̱-wilit ts’im-mm̓aal ahl ḵ’alii-aksim Lisims. Ii n̓i wil k’ax̱ sgwaay̓tkwdiit ii woḵtdiit loot. N̓ig̱an wahl g̱alts’ap tgus ahl Gwinwoḵ.

Lax̱sgiik g̱anhl Gisḵ’aasthl g̱alts’abit loot. N̓ihl ḵ’ay w̓ii lay̓im g̱alts’ap sim gik’uuhl iit n̓ii-w̓ahl gitwiltgum Ts’imsanhl bagwit lax̱-mo’on. Ii n̓i wil daldiit, ii n̓i wil moojit luu-no’ot’indiit hli gadihl Gwinwoḵ. Mag̱oonhl 1800 wil wildiit. Naahl limootgwit, ii n̓idiithl lugwit ahl g̱alts’abim Ank’idaa. Sim wayt hli g̱ooḵhl dim wilhl Ts’imsan, ḵ’ay yukwhl hilthl Jits’aawit sim gik’uuhl. Iit n̓ii-w̓ahl gitwiltgum Jits’aawit n̓idiit iit sim luu-no’ot’indiithl gat, haanaḵ’ g̱anhl k’ubat k’ihlkw. N̓ig̱ant adigwil nax̱n̓ahl gat wil g̱alaaḵ’hl k’ubatk’ihlkw ahl g̱alts’ap tgus sa tgun.

Gwanim n̓ii-bax̱hl g̱alts’ap tgus tx̱aa n̓itkws wil pdaahl ḵ’alii-aksim Lisims n̓i wilt kwsdaḵsdiit. N̓i wilt gisi-dilukwdiithl gilp’ihl pts’aanhl Lax̱sgiik iit jag̱am-doḵ diit ahl g̱alts’abim Git’iks. N̓i wilt huxw k’ax̱ maḵsa’andiit, hlaa dim saa-bax̱hl 1800.

Gwinwoḵ était un des plus vieux villages des Nisg̱a’a, situé du côté sud de la rivière Nass près d’Ank’idaa. Le mot Gwinwoḵ veut dire « Place pour dormir ». Le village doit son nom au fait que les voyageurs qui remontaient la Nass coupaient souvent ce long trajet en s’y arrêtant pour dormir.

Gwinwoḵ était surtout peuplé d’Aigles et d’Épaulards. On croit que ce village fut très important à une époque, mais qu’un raid de guerriers Tsimshian venus du sud au 19e siècle décima la population. Les survivants désertèrent le village pour s’installer à Ank’idaa.

Il se peut aussi que leur déménagement ait été motivé par les inondations qui survenaient fréquemment à Gwinwoḵ. Par exemple, au moins deux totems de l’Aigle d’abord érigés à Gwinwoḵ furent délogés de ce village durant des inondations à la fin du 19e siècle et se retrouvèrent en aval à Gitiks, où ils furent plus tard dressés à nouveau.