ANCIENT VILLAGES AND TOTEM POLES OF THE NISG̱A'A

G̱alts’abim Gitx̱at’in - Village de Gitx̱at’in

Sii Lax̱g̱alts’ap [Greenville] n̓i wil t’aahl Gitx̱at’in g̱ooḵhl dim bakwhl European ii n̓ihl ḵ’ap miinhl g̱alts’ipts’ap ahl ḵ’alii- Lisims. Mooji ksax̱ Lax̱gibuuhl jog̱at loot.

Bag̱adilhl w̓iit’ax̱ simgigathl wanit loot, n̓is Ni’islisy̓aan g̱ans Kw’ax̱suu. Hlaa luu-silkwhl 1800, ii sim hilthl gathl dawit ahl smallpox ts’im-ḵ’alii-aksim Lisims. Ii y̓ay k’aa hilthl dawit ahl Gitx̱at’in, n̓i wilt dihitkwhl simgigat dimt kwsdaḵsdiithl g̱alts’ap, nimdiit doḵdiithl ligii agu. Way iit m̓isḵ’a ginaa-dox̱diithl m̓isḵ’a n̓ihl lukwdiit, ii gis-lukwsdiit ahl Ank’idaa g̱anhl Git’iks.

Hlaa yukwhl dim saa-bax̱hl 1800, ii huxw amaa wantkwshl sii g̱alts’abim Lax̱g̱alts’ap (Greenville) ahl w̓ahlin- Gitx̱at’in, ii sit’aama’ahl sii g̱anjijoḵdiit ii sim g̱oodahl m̓isḵ’a n̓ihl pts’aanhl Gitx̱at’in

.

Le village de Gitx̱atin était situé à l’endroit où Lax̱galts’ap (Greenville) se trouve aujourd’hui. Avant le contact avec les Européens, Gitx̱atin était le principal village de la vallée inférieure de la rivière Nass, peuplé surtout de Loups. Deux de ses principaux chefs furent Niislisyaan et Kw’ax̱suu.

Au milieu du 19e siècle, la variole décima une bonne partie de la population Nisg̱a’a de la vallée, mais les victimes furent le plus nombreuses à Gitx̱atin. En conséquence, les chefs prirent la décision d’abandonner le village. Ils donnèrent l’ordre de ne rien toucher en partant et de laisser derrière tout objet personnel. Ils déménagèrent ensuite aux villages d’Ank’idaa et de Gitiks.

À la fin du 19e siècle, le village missionnaire de Greenville (l’actuel Lax̱galts’ap) fut fondé sur le vieux site de Gitx̱atin et la vie reprit son cours. Il ne subsiste aucun totem du premier village de Gitx̱atin.