ANCIENT VILLAGES AND TOTEM POLES OF THE NISG̱A'A

G̱alts’abim Gitlax̱t’aamiḵs - Village de Gitlax̱t’aamiḵs
Map of Gitlax̱t’aamiks Totem Tx̱as-diyee Totem Tx̱as-diyee Totem G̱ooḵ Totem Ts’aasg̱ooḵ Totem Lax̱wilgit Totem Gilax̱namḵ’ap Totem Bayt N̓eeḵhl Totem G̱ooḵ Totem Hleeḵ Totem Minee'eskw Totem Minee'eskw Totem Ksdiyaawaḵ Totem Ksidi’ul’ Totem Gwingyoo Totem K’eex̱kw Totem K’eex̱kw Totem Duuḵ̓ Totem Sg̱at’iin Totem Ni’isy̓ok & N’iisginw̓aatx Totem Sg̱at’iin Totem Tx̱aatk’anlaxhatkw Totem P’iḻ Totem Galga Totem Ts’iixg̱an Totem Ksim X̱saan

G̱alts’abim Gitlax̱t’aamiḵs

Hli anhidihl Gitlax̱t’aamiks: “wil wanhl gat lax̱-t’aamiks.”Sit’aatkwshl g̱alts’ap tgun hliskwhl g̱oshl sg̱an̓ist, wil ksi-bax̱hl mihl ahl 1700’s.T an n̓ii-bax̱kwhl w̓ii ts’im-t’in ahl g̱agigeenihl Lisims ahl luu-sbayt Gitlax̱t’aamiks g̱anhl Gitwinksihlkw. Sim sityeexwdihl mihl hlaa g̱oshl sg̱an̓ist, wilaa bax̱hl Lisims. Ii g̱abiihl didawit ts’im-t’in, ligii two thousandima’a.

G̱abiihl k’alii-lugwit, dim jog̱at ahl Gitlax̱t’aamiks ahl ḵ’alii-Lisims, n̓idiithl k’ax̱ jog̱at ahl gilp’ilhl w̓ahlin- gixg̱alts’aphl n̓ii-bax̱gwihl mihl hlaa g̱oshl sg̱an̓ist. N̓ihl Lax̱-ksi-luux g̱anhl Lax̱-w̓ii lax̱-ḵ’ap. Siwatkws n̓idiit ahl Git’anwilks wil adigwil laax̱-lukwdiit, ii huxw sakskw diit tx̱aa n̓itkwshl gwooyimhl dim sisaakdiit gisi-Lisims.

G̱alaanhl wil mihl, ii want-g̱ahl limoot gwit ahl luu-sbayt n̓ihl Gitwinksihlkw g̱anhl Gitlax̱t’aamiks siwatgwit ahl Lax̱-wil miigunt [wil t’ahl miigunt] ii hlag̱a ts’uudiit ii wandiit ahl Gitwinksihlkw.Ii hlaa 1860hl g̱abiihl wanit ahl Lax̱-wil miigunt sayt hagwin-lukw n̓idiit ahl Gitlax̱t’aamiks.

N̓i wil sim hilthl g̱abiihl jogat ahl Gitlax̱t’aamiks, ii sim hilthl agu wilaa wildiit. M̓isḵ’a n̓ihl pdeeḵhl wanit loot, ii sim hilthl sim huwilp g̱anhl pts’aan loot.

Hlaa w̓itkwhl lipleet, James B.McCullagh ahl 1883 ii sit’aama’ahl hli gadihl Gitlax̱t’aamikshl gwilks-at’itkwsdiit.Way n̓i wil kw’ootkwhl lip wilaa wilhl Nisg̱a’a.
1917 wil mooji m̓isḵ’a gwilks-at’itkwshl hli gadihl Gitlax̱t’aamiks ii hlag̱ats’uuhl gat ii lukwdiit ahl gisi-aks ahl sig̱alts’aphl g̱asimutkwsit ahl Ay̓ans siwatkwsit ahl sii y̓ans.
Yukwhl w̓ii t’isim x̱haykwshl gat ahl Gitlax̱t’aamiks ahl 1918, iit t’ip-ḵ’asḵ’otshl gathl g̱apts’aandiit. Hlag̱a ts’uudiit iit simihldiit, ii hlag̱ats’uut iit hooxdiit ahl say̓sihl wilp ahl g̱ahuwilpdiit.

Pts’aanim Nii-gwiloon, sim hlisgwit, ksax̱ n̓ihl ginaa-hitgwit yukwhl sim t’isim
x̱haykwshl gat 1918. Xbil̓ di gilp’il di tx̱alpx ̱hli g̱abiihl maḵsgwit hiig̱ooḵ.

Village de Gitlax̱t’aamiḵs

Gitlax̱t’aamiḵs veut dire « Peuple sur des flaques d’eau ». Ce village fut fondé quelque temps après la grande éruption volcanique de la fin du 18e siècle qui ensevelit la large vallée supérieure de la rivière Nass entre le village actuel de New Aiyansh et Gitwinksihlkw. L’éruption réorienta complètement le cours de la Nass et tua environ 2 000 personnes.

On croit que ceux qui finirent par s’installer à Gitlax̱t’aamiḵs sur la rive nord de la Nass avaient vécu auparavant dans l’un ou l’autre des anciens villages de Lax̱ks’iluux et Lax̱willaxkap qui furent détruits par la lave. Ces gens étaient connus sous le nom de Git’anwiliks, ou « Ceux qui vont et viennent », parce qu’ils quittaient temporairement le village chaque printemps pour aller pêcher l’eulakane sur le cours inférieur de la rivière Nass.

On croit que plusieurs survivants de l’éruption s’installèrent d’abord entre Gitwinksihlkw et Gitlax̱t’aamiḵs en un lieu appelé Laxwilmogwunt, qui signifie « Sur un lieu de fraises ». (On dit que certains s’installèrent aussi à Gitwinksihlkw.) On croit que les habitants de Laxwilmogwunt avaient tous déménagé à Gitlax̱t’aamiḵs en 1860.

C’était l’époque où Gitlax̱t’aamiḵs prospérait, grouillant de vie et d’activité. Les quatre tribus Nisg̱a’a y étaient représentées et on y trouvait plusieurs longues maisons et totems.

Après l’arrivée du missionnaire James B. McCullagh en 1883, les habitants de Gitlax̱t’aamiḵs commencèrent lentement à se convertir au christianisme et à abandonner les pratiques traditionnelles de la culture Nisg̱a’a. En 1917, la majeure partie de la population de Gitlax̱t’aamiḵs était devenue chrétienne et plusieurs avaient déménagé un peu en aval au nouveau village missionnaire d’Aiyansh, ou « Premières feuilles ».

Durant un renouveau chrétien qui eut lieu en 1918 à Gitlax̱t’aamiḵs, on persuada la plupart des familles d’abattre leurs totems et de les détruire. Certains furent brûlés et d’autres furent débités pour servir de poteaux de soutien pour les maisons « modernes ».

Le totem Trois Personnes Ensemble est un des trois totems entiers à avoir été sauvés de la destruction attribuable au renouveau de 1918, sur un total d’environ 24 totems qui existaient à cette époque.