ANCIENT VILLAGES AND TOTEM POLES OF THE NISG̱A'A

G̱alts’abim Ginluulak’ - Village Ginluulak’

Kax̱ g̱alts’aphl Ginluulaḵ̓ ahl ligii 1800. Hli t’aa ahl g̱ageets’ihl Lisims nidii n̓akwt ahl Ank’idaa, sdo’okshl g̱alts’abim Lax̱- Anhlo’o. Nidiit naa ji tan wilaax wilaa wilt. Kw’ootkwhl Ginluulaḵ’ ahl ligii 1800, wil g̱al ts’axwhl pdaahl aks.

Wil sit’aakwshl siwatkwst ahl Ginluulaḵ’: “Wilt tx̱ooḵ’anhl luulaḵ’ n̓idiit.” Sgihl hli adaawag̱as gun. Sim gik’uuhl-gi, ii wanhl Nisg̱a’a ahl g̱alts’ap tgun.

T’aahl ḵ’aym̓asim hanaḵ’ ii nuw̓t, iit ginaa-t’aadihl k’yoolhl hlgu gat, ligii kwsdinshl x̱k’uuhlkwt. Hlaa luu-silkwhl maadim ii kw’oot’ishl hlgu gat as nox̱t, ahl sim xwdaxt, ii nidii haw̓hl wiyitkwt.


K’il̓ sa-gi iit nax̱n̓ahl luu-wanit ts’im-wilp. G̱an wilhl n̓aa-t’ist’isa’adiit. Hlaat ḵ’aḵdiithl pdo’o, ii hitkwhl sim ḵ’aym̓asim hanaḵ’, iit tx̱aa uugwihl n̓ii-malkw’a’am miso’o, gin̓amit loodiit iit gwin yuuḵ’anhl hlgu gat. “Sim adigwil yukwhl misihl miso’o wil dii w̓itgwiy̓, ii sim amaa m̓asim anjoḵ. Way aam mi ginhl hlguuhlgum gadiy̓ ahl miso’o.

N̓ig̱an wilhl siwatkwst ahl Ginluulaḵ’, wilt yuuḵ’anhl luulaḵ’hl hlgu gat.

..

Ginluulaḵ’ était au 19e siècle un village situé sur la rive sud de la rivière Nass, un peu en amont d’Ank’idaa. On croit qu’il était proche du village de Lax̱-Anhlo’o, mais on n’en sait pas beaucoup plus. Ginluulaḵ’ disparut entre le milieu et la fin du 19e siècle, probablement couvert par une inondation.

Le nom Ginluulaḵ’ veut dire « nourri par le fantôme » et une histoire en explique l’origine. Il y a très longtemps, des Nisg̱a’a vivaient à cet endroit au bord de la rivière. Une jeune mère parmi eux mourut, laissant un garçon de quatre ou cinq ans. Quelque temps après, au milieu de l’hiver, le garçon pleurait sans arrêt : il avait très faim et sa mère lui manquait.

Un soir, les gens de la longue maison où il vivait entendirent frapper à la porte. Lorsqu’ils l’ouvrirent, ils virent une jeune femme tenant un saumon frais cuit sur la braise. Elle le leur donna et leur dit d’en nourrir le garçon. « Là d’où je viens, le saumon sockeye fraye continuellement et c’est un endroit magnifique, dit-elle. Alors, donnez ce saumon à manger à mon fils. »

C’est ainsi que le village acquit son nom – Ginluulaḵ’ ou « nourri par le fantôme ».